3 mars 2014

J'évite de manger des pommes de terre et je vous dis pourquoi

Sempiternelles patates...toujours là pour nous faire plaisir...et grossir ! Depuis ma petite enfance, je n'ai cessé de dévorer des patates sous toutes leurs formes : Frites, Purée maison (ou pas), chips, gratin dauphinois (que c'est bon !), tartiflettes (un régal) et autres compositions à vous lécher les babines. J'ai décidé de mettre un terme à cette orgie féculesque.

Pommes de terre
Il y a quelques années et même encore aujourd'hui si l'on manque d'informations sérieuses, on parlait de "glucides complexes" et de "glucides simples", ou encore de sucre lent et de sucre rapide. Ces notions ont été battues en brèche depuis que deux chercheurs canadiens, David Jenkins et Thomas Wolever, ont prouvé que le pain blanc, jusqu'alors considéré comme un glucide complexe, se comportait en fait comme un glucide simple.

 Nous devrions donc dorénavant parler exclusivement d'Index Glycémique, c'est à dire de la capacité d'un aliment glucidique à élever le taux de sucre dans le sang.


Le pain blanc, et même parfois le pain complet, tout comme la pomme de terre font partie de ces aliments glucidiques à fort index glycémique qui font élever le taux de sucre sanguin, favorisant ainsi l'obésité et le diabète.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur cette étude, je vous conseille de lire l'article "La vérité sur les féculents" paru sur le site La Nutrition.fr.

Il faut savoir que l'index glycémique de la pomme de terre est élevé : 95 pour la patate cuite au four, 82 pour les sacro-saintes frites ou encore 83 pour la purée  instantanée. Le moins pire étant encore une salade de pommes de terre froide (le froid réduit l'amidon et donc le sucre). Quand vous aurez appris qu"un aliment dont l'index glycémique est supérieur à 70 est élevé, vous réfléchirez sans doute à deux fois avant de vous gaver de frites, purée et patates au four. Le problème réside aussi dans la quantité absorbé, sachant que la plupart des gens remplissent leurs assiettes à ras bord et ont la fâcheuse tendance de se resservir facilement avec ce genre de plats.

Pour faire simple, si vous souhaitez maigrir, perdre votre ventre ou encore éviter de flirter avec un diabète de type 2 et toutes ses conséquences désastreuses sur la santé, il vous faudra en premier lieu privilégier les aliments à Index Glycémiques bas (<55) même si la seule notion d'IG (index glycémique) ne suffit pas. En effet, vous devrez tenir compte également de la charge glycémique de l'aliment (CG), c'est à dire la quantité d'un aliment (évalué en portion) qui sera susceptible de faire monter votre glycémie (taux de sucre dans le sang).

Pour comprendre, prenons pour exemple la consommation d'une toute petite tranche de pain. Même si la pain est doté d'un IG élevé (75), le fait d'en absorber une toute petite quantité n'aura que très peu d'incidence sur la  glycémie. A contrario, si l'on prend l'exemple des pâtes qui ont un IG bas (50), on fera fortement augmenté la glycémie sanguine du fait que la consommation d'une assiette de pâtes (environ 360g) renferme 48 g de glucides (sucre), ce qui équivaut à une Charge Glycémique (CG) de 25. Quand vous saurez qu'une charge glycémique supérieure ou égale à 20 est considérée comme élevée, vous aurez tout compris. Facile, n'est ce pas.

Pour ma part, je me suis offert le livre D'Angélique Houlbert, 100 aliments IG, index glycémique bas, à volonté . Ce livre est devenu pour moi  indispensable, je l'ouvre tous les jours et il m'aide à choisir mes aliments. Cerise sur le gâteau, une recette est proposée pour chacun des 100 aliments conseillés.

Si vous souhaitez  tout savoir sur cette nouvelle façon de s'alimenter en fonction des IG, je ne saurais trop vous conseiller de lire, chez le même auteur, le livre Le nouveau Régime IG : Index Glycémique. Maigrir en maîtrisant sa glycémie . Excellent pour votre santé et votre forme.
Sachez néanmoins que je n'ai pas totalement supprimé les pommes de terre de mon alimentation, il m'arrive, quelques fois seulement, de manger des frites ou des pommes de terre au four, voir même de la purée, notamment si je suis invité et ne peux me dérober. Ces moments doivent être rares et il faut à tout prix éviter de se resservir. Une astuce, je consomme les pommes de terre avec un autre légume, histoire d'en réduire la dose. Depuis peu, je remplace avantageusement les pomme de terre par une demi ou une patate douce (selon son poids), un légume originaire des Antilles qui se cuisine comme la pomme de terre bien que ne faisant pas partie de la même famille. Son IG de 46 est basse même si sa GG (15) est tout de même plus élevée que celle de tous les autres légumes.

Personnellement, ce mode d'alimentation complété par ma pratique du jeûne intermittent me donne vraiment la pêche. Au passage, notons que j'ai perdu 5 cm de tour de taille en deux mois, sans avoir l'impression du tout de m'être...serré la ceinture (je parle d'alimentation bien sûr).

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...