16 févr. 2014

Je ne rajoute jamais de sel dans mes plats

Vous le savez sans doute déjà mais j'insiste quand même. La surconsommation de sel, tout comme celle du sucre, est  un fléau qu'il faut à tout prix combattre. Une consommation excessive de sodium (sel) favorise considérablement l'hypertension artérielle et par la même le risque de maladies cardiovasculaires et d'AVC.

Sel...Attention danger
Il faut savoir qu'en règle générale les hommes consomment plus de sel que les femmes. La plupart d'entre nous (re)salent leurs plats sans même avoir goûté ne serait-ce qu'une bouchée. Sale manie qui peut s'avérer désastreuse pour la santé. Alors que la "norme" européenne serait de 6g de sel par jour et par individu, 36% des femmes et 67% des hommes auraient un apport en sel journalier supérieur à 8 g. Il paraîtrait même selon certaines études que 20% de la population consommerait plus de 12 g/jour de sel ! Sachez que l'OMS pour sa part recommande de ne pas dépasser 5 g de sel par jour et pas personne alors que les autorités sanitaires et de sécurité sanitaire des aliments conviennent que la consommation de sel de la majorité des Européens (soit environ 8 à 11 g) dépasse largement le niveau recommandé.

Quoi qu'il en soit, pas de panique, il est très facile de limiter considérablement notre consommation quotidienne de sel sans frustration.

Personnellement et je vous conseille de suivre cette première piste : je ne resale jamais mes plats. Je parle en l'occurrence des plats que je n'ai pas cuisiné moi-même (restaurant, cantine, invitation). Quand je cuisine, je ne sale jamais la nourriture, sauf...l'eau des pâtes (et j'en mange rarement à cause du sucre qu'elles contiennent). Un steak, du poisson ou même des légumes sont déjà naturellement pourvus en sodium, inutile d'en rajouter. Le sel est indispensable à la vie et la nature est bien faite. Sachez tout de même qu'à contrario, un déficit en sodium est très dangereux (cas de personnes suivant un régime draconien sans sel en l'absence de suivi médical et biologique). En fait, l'industrie alimentaire nous a tellement conditionné aux goûts salés comme sucré que nous en sommes devenus dépendants. C'est vraiment ce que je crois. J'en profite pour vous dire qu'il est bien évident que j'évite aujourd'hui la plupart des plats cuisinés d'origine industrielle. Le sel sert souvent à masquer la médiocrité gustative des plats cuisinés industriellement.

Pour les légumes, c'est simple et rapide, je me suis offert un cuit-vapeur pour micro-ondes. C'est génial ce truc. Je rempli le fond d'eau sur environ un centimètre de hauteur, je dépose les légumes de mon choix coupés en morceaux dans le panier du cuit-vapeur, je tourne le bouton et en quelques minutes...c'est prêt. Un filet d'huile d'olive et une pincée de poivre plus tard je déguste. Simple, goûteux, sain et rapide. C'est à votre portée aussi. N'oubliez pas le poivre, c'est bon pour la digestion et ça donne du goût.

Pour ma part, j'ai commencé à avoir de l'hypertension vers 45 ans alors que j'étais sportif, non fumeur et pas gros mangeur pour autant. Facteur génétique sans doute. Depuis que je mange plus sainement et notamment en pratiquant le jeûne intermittent, je n'ai plus de problème d'hypertension (je la mesure assez régulièrement avec un tensiomètre électronique Omron très fiable dont je parle dans ce billet).

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...